Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2013

Lettre de…

Je viens, malgré moi, de finir « le Verset de la Sardine ». Pourtant, j’avais pris soin de lire doucement, à petits coups, en prenant le temps, pour le faire durer le plus possible et le déguster. Et je me réjouissais à l’avance, quand approchait le moment de reprendre la lecture, dans une délicieuse attente comme le renard du Petit Prince.

Atmosphère étrange, mystérieuse, envoutante créée par cet art de la description qui fait ta force ; les moindres mots, les plus simples, les plus usités, sont comme dépoussiérés et retrouvent leur brillance, leur force, leur pouvoir. Sous ta plume, ils renaissent ou plutôt ils naissent comme une première fois.

J’aime infiniment ta façon de dire les petits détails, les petits riens, les riens de rien, les quasi-inexistants, pour en faire des bijoux finement ciselés, des vies à part entière.

Et quel talent pour dire la LUMIÈRE tellement, tellement présente tout au long du récit. « De l’importance de la lumière et de son utilisation dans « Le Verset de la Sardine » dernier ouvrage de Daniel Clozel-Baysset ». Voilà un beau sujet de mémoire pour un étudiant.

Les personnages sont séduisants, attachants bien qu’ils restent flous, ambigus ; j’aurais du mal à les qualifier, à les définir ; mais c’est peut-être cette ambiguïté qui les rend si attachants

L’intrigue est ténue : c’est l’histoire d’un homme qui revient après 20 ans d’absence à l’enterrement d’une femme.

Et pourtant quelle puissance ! Ce livre vous prend, s’insinue en vous, ne vous lâche plus. Longtemps après l’avoir fermé, il vous imprègne encore.

Ce livre est un long poème

MERCI.
Simone Micaux

Publicités

Read Full Post »